QGIS est un logiciel de SIG (Système d’Information Géographique) qui permet de traiter des données vectorielles et matricielles variées afin de notamment créer des cartographies, préparer des documents topographiques ou pour confectionner des maquettes de site

Vous pouvez télécharger gratuitement QGIS sur le site officiel:

https://www.qgis.org/fr/site/forusers/download.html

Êtes-vous prêt à vous lancer dans QGIS ? Dans cet article, je vous présente l’interface de la version 3.16 de QGIS.

Ouverture de QGIS

Comme pour tout autre logiciel, double-cliquer sur l’icône de QGIS. Une fois que le logiciel est démarré, vous devez tomber sur l’interface « d’accueil » de QGIS, similaire à l’image ci-dessous.

Interface d’accueil de QGIS 3.16

Voyons qu’est-ce que l’interface a à nous offrir, plusieurs zones distinctes sont perceptibles:

Interface d’accueil de QGIS 3.16
  1. Le ruban du menu principal
  2. Le ruban d’outils
  3. Une fenêtre de parcours de fichiers
  4. La fenêtre de répertoires des différentes couches des projets
  5. Une boîte à outils de traitements des données
  6. La barre d’état
  7. L’interface d’accueil. Qui devient l’espace de dessin lors de l’ouverture d’un projet.

1. Présentation du menu principal

Pour ouvrir un nouveau projet:

  • Aller dans « Projet » dans le menu principal
  • « Nouveau »

L’onglet: Projet

Vous retrouverez au sein de cet onglet, tout les outils fondamentaux pour créer, ouvrir, enregistrer et fermer un projet et se lancer dans la création d’une mise en page.

Éditer

La majorité des outils d’éditions présents dans cet onglet sont utilisables uniquement lorsque le « mode édition » est activé. Qui permet comme vous avez dû le deviner, d’éditer et de créer des données dans une couche sélectionnée.

L’outil d’activation et de désactivation du « mode édition » est le crayon jaune présent dans le ruban d’outils. Après son activation, vous pouvez sélectionner librement et établir les transformations de votre choix avec l’outil « sélectionner les entités… ».

Les éléments d’une couche sont sélectionnables uniquement lorsque la couche dans laquelle se trouve l’entité visée est précédemment sélectionnée.

icône du « mode édition »
Icône « Sélectionner les entités avec un rectangle ou un simple clic »

Vue

Il se trouve dans cet onglet, tout un panel d’outils de configurations des vues, de mesure, d’identification des données, de zooms, de gestion de l’affichage des couches ou de la visibilité des différents composants de l’interface de QGIS.

Couche

Regroupe les principaux outils de gestion des couches.

Préférences

Aide à accéder aux réglages de paramètre globaux de son projet. Avec l’onglet « options… » qui permet de rentrer plus en détail dans les configurations du projet.

Extensions

Cet onglet permet d’accéder à l’installation de nombreuses extensions qui peuvent s’ajouter à QGIS. Offrant des fonctionnalités plus ou moins inédites au-delà des outils de bases.

Par exemple, on a pu aborder l’une de ces extensions au sein de l’article sur la création d’une maquette virtuelle à partir de QGIS:

https://bim-independant.com/pas-de-geometre-comment-aboutir-a-une-maquette-topographique-avec-qgis/

Vecteur

Vous y retrouverez les principaux outils de manipulation des données vectorielles.

Raster

Ici, vous retrouverez les principaux outils de manipulation des documents matriciels.

Base de données

Permets de gérer les différentes bases de données, l’import, l’export… Une base de données consiste en un ensemble organisé de données destinées à une ou plusieurs utilisations.

Internet

Cet onglet permet d’accéder aux accès réseau de divers documents et données, autrement nommés « web services », il introduit la possibilité de connecter son projet QGIS aux flux WMS (Web Map Service), WMTS (Web Map Tile Service)… Ce sont des protocoles « http » fournissant des données déréférencées par des liens URL. Mis à disposition par des serveurs cartographiques comme Geoserver et Mapserver

Maillage

Donne l’accès au calcul de maillages. Les maillages sont des surfaces disposant de certaines propriétés qui quadrillent l’étendue d’un espace pour effectuer principalement des calculs de simulations.

Traitement

Ouvre l’accès à des palettes d’outils de calculs et de traitements des données, par l’édition et diverses manipulations.

Aide

L’onglet qui offre son aide si vous avez un souci.

2. Le ruban d’outils

Ce ruban donne l’accès rapide à des petites palettes d’outils les plus classiquement utilisées, regroupées par fonctionnalités. Chacune des petites palettes peut être déplacée comme vous le désirez.

Si vous ne savez pas quelle icône correspond à quel outil, vous pouvez laisser votre curseur sur l’icône pour qu’apparaisse son nom.

  • Faites un clic droit sur la barre d’outils pour accéder au tableau d’activation et de désactivation des différentes palettes et fenêtres disponibles.

3. La fenêtre parcourir

Elle permet de rechercher vos fichiers et données dans les dossiers de votre ordinateur ainsi que la possibilité d’accéder aux bases de données auxquelles vous pouvez être connectés par le système des flux de données.

4. La fenêtre des couches

Classe l’ensemble des données importées dans votre projet. Elle dispose d’options de visibilité, de filtre, d’ordre ou encore de suppression des couches. Vous pourrez également configurer les propriétés graphiques et générales des couches.

5. La boîtes à outils de traitements

Elle vous ouvre un accès rapide à l’ensemble des outils de traitements de vos données.

Vous pouvez la l’afficher ou non dans l’onglet « traitements » du ruban du menu principal, clic gauche sur « Boîte à outils ».

6. La barre d’état

C’est un espace où vous retrouverez diverses informations. Elles sont spécifiques à votre projet en cours et permettent de visualiser les coordonnés, l’échelle ou le type de référencement cartographique par exemple. Elle dispose également d’une barre de recherche pour retrouver facilement des outils.

7. L’interface d’accueil ou l’espace cartographique.

Tout simplement l’espace de jeu de votre projet, où vous pouvez visualiser et travailler son dessin et ses représentations.

Voila, on a fait le tour de l’interface !

Si vous désirez commencer à aborder un exercice avec QGIS, je vous invite à explorer cet article qui vous expliquera comment obtenir et traiter des données territoriales pour, par exemple, aboutir à une maquette physique ou virtuelle:

https://bim-independant.com/pas-de-geometre-comment-aboutir-a-une-maquette-topographique-avec-qgis/

Répandre de l'amour

Votre commentaire...

S'inscrire aux nouvelles:
Pour vous accompagner et que vous deveniez meilleurs dans vos connaissances sur le dessin d'architecture sur ordinateur.  

Pour soutenir le blog !

-Nouveauté-

Suivez l'aventure sur Facebook et YouTube:

Bienvenue sur
BIM-Indépendant !

La pratique du dessin assisté par ordinateur est en train d’évoluer, comme jamais auparavant. Vos concurrents et collègues utilisent déjà ces nouveaux systèmes. Mais vous ne connaissez pas encore assez bien les pratiques de ces logiciels…

Je m’appelle Kévin Bernillon, je suis diplômé et passionné d’Architecture et formé sur les processus BIM. Sur ce Blog, je partage mes meilleurs conseils et astuces pour aider les étudiants en architecture et les architectes de tout horizon à mieux connaitre les logiciels qu’ils sont amenés à utiliser dans la confection de leurs projets architecturaux !