On a pu voir précédemment comment aboutir à une maquette numérique, ici:

https://bim-independant.com/pas-de-geometre-comment-aboutir-a-une-maquette-topographique-avec-qgis/

Nous allons à présent regarder comment traiter les formats .gltf qui ont été exportés grâce à l’extension « Qgis2threejs » du logiciel QGIS, et l’importer sur Revit.

Étape 1: Vérification des données exportées depuis QGIS

Depuis QGIS et l’extension Qgis2threejs, exporter bien séparément les données topographiques, des bâtis et des routes au format .gltf, comme vu sur l’article référent précédent.

Étape 2: Transformer le format de ses fichiers

Les fichiers .gltf sont rarement pris en compte par les logiciels de CAO que l’on utilise en architecture. Pour pouvoir les importer, on va utiliser un logiciel libre et gratuit qui va servir d’intermédiaire, permettant la transformation de fichier tridimensionnel en un format qui sera accepté par nos logiciels architecturaux : Blender.

Apprendre dessin logiciel architecture accompagnement concevoir BIM Indépendant Revit Archicad Kévin BERNILLON DAO CAO blender

Si vous ne l’avez pas déjà, je vous invite à le télécharger sur le site officiel, ici: https://www.blender.org/download/

Note: Sachez que Blender prend en charge un grand nombre de formats de fichier 3D. Pensez à lui si vous avez des problèmes d’importations de certains formats de fichiers spécifiques dans les logiciels que vous utilisez !

  • Ouvrir Blender

Pour les débutants sur ce logiciel, je vous partage une vidéo d’introduction à Blender si vous vous sentez trop perdu dans le maniement des commandes déplacements et les manipulations basiques: https://www.youtube.com/watch?v=iiOM9qtdN6g

  • Supprimer le cube de présentation, on ne le veut pas. Touche « Suppr » après l’avoir sélectionné ou faire un clic droit > « Supprimer »
  • Aller dans « Fichier » > « Importer » > « glTF 2.0 (.glb .gltf).
  • Sélectionner votre fichier « topographie.gltf ».
  • Supprimer le « socle » de la maquette afin de garder uniquement la couche topographique.

Pour ceux qui connaissent bien ce logiciel. Vous pouvez profiter dès maintenant de Blender pour mettre la maquette à l’échelle 1:1 en partant de l’échelle exporter depuis QGIS et redimensionner la hauteur et la forme des bâtis mal dimensionnés…

Sinon pour les autres, nous allons voir ça par la suite sur Sketchup.

  • Puis exporter au format .dae. « Fichier » > « Exporter » > « .dae ».

Supprimer l’objet « topographie » que nous avons traité et faire la même opération pour les données des bâtiments, des routes, etc.

  • Aller dans « Fichier » > « Importer » > « glTF 2.0 (.glb .gltf).
  • Sélectionner votre fichiers « X.gltf ».
  • « Fichier » > « Exporter » > « .dae »
  • Ouvrir Sketchup

Si vous ne l’avez pas, vous pouvez télécharger la version gratuite ici: https://www.commentcamarche.net/download/telecharger-202-sketchup

  • Importer l’ensemble de vos fichiers .dae. Exemple: « topo.dae », « bâtiments.dae », « routes.dae »…). S’il y a des trous dans la surface topographique, ne vous inquiétez pas, cela ne dérangera pas pour la formalisation du rendu final.

Suite aux précédents traitements informatiques, vous pouvez adoucir la surface topographique afin que le rendu final soit moins saccader.

  • Sélectionner la surface topographique.
  • Clic droit > « Adoucir/Lisser les arêtes ».

Dans la colonne de droite, le volet « Adoucir les arêtes » s’est ouverte.

  • Valider la case « Adoucir les faces coplanaires » et jouer avec le curseur « Angles entre les normales » afin d’avoir une surface à la peau la plus uniforme possible.

Mise à l’échelle

Vous devrez à présent faire un calcul afin de déterminer quelle sera la valeur de multiplication des données, afin que la maquette soit à l’échelle 1:1 dans notre futur espace de travail.

Exemple: pour des données au 1:1000e, la valeur multiplicatrice sera « 1000 » pour arrivé à l’échelle 1:1.

  • Sélectionner l’ensemble des données.
  • Cliquer sur l’outil « Échelle ».
  • Sélectionner une poignée verte d’un angle de la sélection.
  • Entrer la donnée de votre calcul et taper sur la touche « Entrée ».
  • Dézoomer et vérifier si les mesures au 1:1 sont justes.

Astuce: Si par exemple, vos données de bâtis ont été exportées depuis QGIS avec le paramètre d’extrusion « Height » à « 10 » (clic droit sur la couche dans Qgis2threejs > « Propertie »). Cela signifie que la hauteur de vos bâtis ont été exportés pour correspondre à une hauteur de dix mètres à l’échelle 1:1. Ainsi vos bâtis aux tracés orthonormés forment la meilleure géométrie de vérification de la justesse de votre opération.

  • Si les dimensions ne correspondent pas: Faire un nouveau calcul à partir de la hauteur des bâtis et redimensionner avec l’outil « Échelle ».

Exemple: Hauteur des bâtis à 23,36m au lieu de 10m. Faire 10/23,36 = 0,428082191780821917… Ce résultat sera votre nouvelle valeur démultiplicatrice.

Modification des bâtiments

Vous pouvez profiter d’être sur Sketchup pour modifier les dimensions et les formes des bâtiments afin qu’ils correspondent pour le mieux à la réalité. Pour cela:

  • Sélectionner les données des bâtis.
  • Clic droit > « Éclater »

Vous pouvez maintenant modifier individuellement chacune des entités !

Exporter les données

  • Supprimer l’ensemble des données sauf une, afin d’exporter séparément chacun des types de données une par une.
  • « Fichier » > « Exporter » > « Modèle 3D… » > « .ifc » pour les données volumiques (ex: topographie, bâtis…) et « .dwg » pour les données filaires (ex: routes…).

Une fois exporter.

  • Faire « Ctrl Z » jusqu’à retrouver toutes les données à l’échelle 1:1 que vous avez dans Sketchup.
  • Réitérer la même manipulation d’exportation pour les autres données.
  • Enregistrer votre fichier Sketchup (.skp), il pourra vous être utile si vous désirez à l’avenir faire des modifications, notamment sur les bâtis lorsque le fichier sera lié à Revit.

Étape 3: Importation dans Revit

  • Ouvrir votre projet.
  • Se mettre dans la vue « 3D ».

1. La topographie

  • Aller dans l’onglet contextuel « Insérer », en haut de l’interface.
  • Cliquer sur « Lier IFC » > Sélectionner votre fichier « topographie ».ifc.

Votre fichier peut être verrouiller dès son importation. Cliquer sur l’outil « Sélectionner des éléments verrouillés » dans la barre d’option de sélection en bas à droite de l’interface.

  • Aller dans l’onglet contextuel « Volume et site ».
  • « Surface topographique » > « Créer à partir de l’importation » > « Sélectionner l’occurrence importée ».
  • Sélectionner l’objet topographique > Cocher la case signifiant l’objet > « Ok ».
  • Cliquer sur validé « Finir la surface », dans la barre supérieure d’outils.
  • Déverrouiller et supprimer l’objet de topographie précédemment importé.
  • Verrouiller la surface topographique créer.

Bravo, la surface topographique dans Revit est créer !

Quelques points de la topographie peuvent avoir subit des bugs de représentation. Pour les régler:

  • Sélectionner la surface topographique > « Modifier la surface ».
  • Sélectionner le point, puis vous pouvez soit le supprimer ou entrée une valeur d’élévation correspondant aux points voisins au niveau desquels il doit se trouver, dans la fenêtre « propriétés » du point.
  • Effectuer la même opération pour les autres points qui ne semblent pas être à leur place.
  • Valider en Cliquant sur « Finir la surface ».

2. Les bâtiments

  • Aller dans l’onglet « Insérer » > « Lier IFC ».
  • Sélectionner le fichier des bâtis.
  • Juxtaposer les bâtiments comme il se doit sur la surface topographique.

Note: Si un fichier importé n’apparaît pas, il est possiblement invisible dans la vue. Pour la rendre visible, taper le raccourcie « VV » et la fenêtre de « Remplacements visibilité / graphisme pour Vue 3D » s’ouvre, puis gérer.

3. Les routes

  • « Insérer » > « Lier CAO »
  • Sélectionner le type de fichier « .dwg » dans « Fichier de type ».
  • Ouvrir votre fichier « routes.dwg ».
  • Juxtaposer les routes comme il se doit sur la surface topographique.

Félicitation, vous savez maintenant comment traiter et importer diverses données territoriales au sein d’un projet sur Revit !

Répandre de l'amour

Votre commentaire...

S'inscrire aux nouvelles:
Pour vous accompagner et que vous deveniez meilleurs dans vos connaissances sur le dessin d'architecture sur ordinateur.  

Pour soutenir le blog !

-Nouveauté-

Suivez l'aventure sur Facebook et YouTube:

Bienvenue sur
BIM-Indépendant !

La pratique du dessin assisté par ordinateur est en train d’évoluer, comme jamais auparavant. Vos concurrents et collègues utilisent déjà ces nouveaux systèmes. Mais vous ne connaissez pas encore assez bien les pratiques de ces logiciels…

Je m’appelle Kévin Bernillon, je suis diplômé et passionné d’Architecture et formé sur les processus BIM. Sur ce Blog, je partage mes meilleurs conseils et astuces pour aider les étudiants en architecture et les architectes de tout horizon à mieux connaitre les logiciels qu’ils sont amenés à utiliser dans la confection de leurs projets architecturaux !